Amélioration de la gestion forestière

Augmenter et entretenir les forêts est une solution essentielle au changement climatique. Que pouvons-nous faire?

La mission de l’IFM implique la gestion durable des forêts et la restauration de plus de paysages forestiers que nous avons perdus. L’arrêt de la dégradation des forêts et la promotion de leur restauration ont le potentiel de contribuer à plus d’un tiers du total de l’atténuation du changement climatique que les scientifiques estiment nécessaire d’ici 2030.

Par définition, l’IFM est toute activité de gestion forestière non conventionnelle qui se traduit par une augmentation des stocks de carbone dans les forêts et / ou une réduction des émissions de gaz à effet de serre des forêts, par rapport aux activités traditionnelles pratiques forestières. IFM est une solution climatique naturelle qui a fait ses preuves pour stocker et réduire les émissions de carbone dans les forêts du monde.

IFM s’attaque au changement climatique en:

\

Réduire les émissions de gaz à effet de serre, comme le dioxyde de carbone (CO2), liées aux techniques forestières conventionnelles

\

Capturer et stocker du dioxyde de carbone supplémentaire dans l'atmosphère

Grâce à l’IFM, les forêts naturelles peuvent stocker plus de carbone tout en maintenant la production de bois sur le long terme. L’IFM a le potentiel de réduire de près d’une gigatonne (882 millions de tonnes) par an les émissions de manière rentable, ce qui équivaut à retirer 189 millions de voitures de la circulation.

Quelques-unes des techniques que l’IFM s’engage à inclure :

\

l'allongement des cycles de récolte pour permettre aux arbres de grossir avant d'être abattus, ce qui augmente le stock moyen de carbone dans une forêt en exploitation ;

\

L'utilisation d'un équipement novateur d'exploitation forestière à faible impact, comme le treuil à câble, qui permet d'éviter les dommages collatéraux aux arbres non récoltés ;

\

Réduire l'abattage des arbres défectueux qui ont peu ou pas de valeur commerciale ;

\

Identifier correctement les essences commerciales avant la coupe afin d'éviter que les arbres non commerciaux ne soient abattus et abandonnés ;

\

L'éclaircissage des arbres et de la végétation concurrente, comme les vignes, pour permettre aux arbres de pousser plus vite et plus gros ;

\

Améliorer la conception et la construction des routes pour limiter l’impact sur la forêt ;

\

Gérer les zones de conservation au sein des forêts pour soutenir les écosystèmes ;

\

Sélection et formation des exploitants forestiers pour minimiser les dommages aux arbres restants ;

\

Garder les arbres les plus sains et les plus diversifiés de toutes les classes de taille et récolter le reste ; et

\

Planifier soigneusement le moment et l'intensité des récoltes pour maximiser la régénération des arbres.

Plus d’un million d’acres de crédits pour la foresterie et la réduction des émissions au Brésil et les États-Unis utilisent la plantation IFM unique de teck et d’eucalyptus.